Accueil 5 À venir

À venir – 2024

Marie-Pierre Thiébaut (1933-2010)<br />
<em>Reliquaire</em>, vers 1990-1992<br />
Terre, bois, métal<br />
Collection particulière<br />
© Photo A. Leprince / Roubaix, musée La Piscine

Marie-Pierre Thiébaut

Musée Estrine – Saint-Rémy-de-Provence
3 août — 22 décembre 2024

Formée à la sculpture par Ossip Zadkine, Marie-Pierre Thiébaut (1933-2010) collabore en 1967 et 1968, en Algérie, avec l’architecte Fernand Pouillon. La lumière et les matières du sud la marquent profondément et constitueront le socle de son travail. Elle développera un lien intime avec la nature qui se manifestera par une intégration progressive d’éléments glanés au sein même de ses compositions. Le corps est celui par qui tout passe, il occupe le coeur de sa pratique. C’est par lui que jaillit le geste mais c’est aussi lui qui imprime sa forme comme dans la série des Empreintes de pouce, seins, ventre, etc. L’organique caractérise la sculpture de Marie-Pierre Thiébaut comme la réminiscence d’une pulsation originelle, un mouvement primaire incarné, une expansion vitale que nous reconnaissons comme l’évidence.

Sa relative discrétion sur le devant de la scène artistique en fait une artiste rare dont une partie de l’oeuvre s’est imaginée dans la garrigue provençale à côté de Gordes où elle avait installé une maison-atelier. Marguerite Duras a été l’une des premières à reconnaître « la force et la grâce » de sa sculpture dans un texte qu’elle écrit dès 1972. Cette exposition à caractère rétrospectif, à Saint-Rémy-de-Provence, sur les terres provençales qu’elle avait choisies, rappellera les profondes conversations à l’oeuvre dans son travail, ce va-et-vient permanent entre le moi et le monde dans ce lien indéfectible qui l’unissait à la Nature.

Commissariat général : Élisa Farran, conservatrice et directrice, musée Estrine, Saint-Rémy-de-Provence.

Édition d’un catalogue de 80 pages aux Éditions du musée Estrine.

Plusieurs visites guidées sont organisées tout au long de l’année ainsi que de nombreux ateliers de pratique artistique pour les différents publics.

Événement autour de l’exposition

Mardi 10 septembre à 18h au musée Estrine
Projection de deux films documentaires :
Marie-Pierre Thiébaut, sculpteur, 2010, 19 minutes
et
Musée d’Issoudun, rétrospective Marie-Pierre Thiébaut, 2012, 15 minutes
Suivie d’un échange avec la réalisatrice Michelle Porte.

Préparez votre visite

Nelly Maurel<br />
Sans titre, 2023 Tirage photographique sur papier, 10 x 10 cm Collection de l'artiste © Nelly Maurel - Adagp, Paris 2024

Nelly Maurel

Proposition de programmation « Grand Arles Express » dans le cadre des Rencontres d’Arles

Musée Estrine – Saint-Rémy-de-Provence
29 juin— 29 septembre 2024

Pour cette nouvelle participation aux Rencontres d’Arles, le musée Estrine a souhaité inviter l’artiste Nelly Maurel autour d’un travail photographique en cours sur l’œuf.
L’exposition réunira une centaine de photographies de petit format. La pratique artistique de Nelly Maurel est hété- roclite, à la croisée de toutes les disciplines, s’intéressant
aussi bien au dessin qu‘à la poésie, la musique ou la photographie.

Je viens de créer une série de «photo- graphies ethnologiques» autour d’un sujet assez simple : des femmes qui collectent et jettent des œufs ou qui s’en servent de manière inhabituelle. On découvre une collection énigma- tique (qui peut faire douter de leur authenticité tant le sens est difficile à cerner) mais aussi crédible (les images ressemblent à des images déjà vues). […] J’obtiens ces images en utilisant des outils d’IA et d’autres technologies de l’image complémentaires, pour les harmoniser, les corriger, les enjoliver et les rendre crédibles.

Les œuvres de Nelly Maurel sont régulièrement montrées en France
et à l’étranger notamment au Centre Pompidou Málaga, Centre Pompidou Paris, Fondation Boghossian Bruxelles, Fondation Fernet–Branca Saint-Louis, MAMCO Genève.

Georges Arditi (1914-2012) 
<em>L’oiseleur</em>, 1946
Huile sur toile, collection particulière 
Photo A. Leprince / Roubaix, musée La Piscine © Adagp Paris, 2024
Lena Vandrey (1941-2018)
<em>Épitaphe</em>, 1990 
Technique mixte à tempera, pastels à l’huile, gouache 
© Musée Estrine, Adagp, Paris 2024
Michel De Gallard (1921-2007)
<em>La Ruche</em>, n.d.
Huile sur toile
© Musée Estrine, cliché Fabrice Lepeltier - Adagp, Paris 2024